Pasteurisateur

L’œuf, un produit à la fois simple et complexe

La complexité de la pasteurisation réside dans la nature même du produit. Celle de l’œuf, fragile, variable et surtout thermosensible, est un véritable challenge et requiert une forte expertise dans le produit et le process.

A cela viennent s’ajouter les problématiques de traitement de différents produits avec un seul et même équipement : entier, blanc, jaune ou jaune salé.

A chaque produit un système de pasteurisation adapté

Ultra-pasteurisation à 74°C

Pour les processeurs désireux d’obtenir une très longue DLC (durée de conservation), ACTINI a développé un procédé d’ultra-haute pasteurisation.

Grâce à cette technologie unique, l’œuf peut être traité jusqu’à 74°C sans coagulation.

Ce procédé breveté présente un avantage majeur tant sur le plan économique que sanitaire : il permet d’atteindre une durée de conservation de 8 à 10 semaines (contre 2 à 4 avec des procédés classiques) tout en préservant les qualités fonctionnelles de l’œuf frais.

Le traitement à 74°C permet en outre de détruire les germes les plus thermorésistants (à titre d’exemple, le germe de la grippe aviaire ne peut être détruit qu’au-dessus de 70°C).

Outre la préservation des qualités intrinsèques des œufs, les pasteurisateurs ACTINI ont été conçus pour préserver leurs caractéristiques fonctionnelles (pouvoir liant, foisonnant, émulsifiant, colorant, aromatisant et anti-cristallisant) et permettre aux utilisateurs finaux d’utiliser des œufs préparés ayant les mêmes propriétés que les œufs frais.

Pasteurisation classique à 68°C

La gamme de pasteurisateurs AEC répondra, quant à elle, aux besoins des processeurs pour lesquels la DLC n’est pas une priorité ou un facteur de différenciation marché.